• Suivez-nous

    Stay
  • Stay
  • Visitez
  • Contribuez

    Vous êtes le bienvenu pour raconter votre voyage ou apporter un commentaire, Pensez à vous inscrire ou à vous connecter si vous êtes déjà inscrit.

    Stay
  • Destinations
    Stay
  • Thèmes

Chine

"Tintin au Tibet" par Hergé

On aime : 
Hergé Tintin au Tibet

Le voyage exorcisant. Cet album d’Hergé est un grand trekking dans l’Himalaya. On s’y croirait. Beaucoup de trekkeurs connaissent les vertus thérapeutiques de longues, rudes et harassantes randonnées. J’ai personnellement vécu l’effort et le dépassement de soi permettent  de faire le vide dans sa tête, de conjurer ses peurs ou ses angoisses et qui exigent de garder du souffle dans la durée.

Virginie Auguste-Dormeuil : "Je voyage avec mes enfants"

Virginie Auguste-Dormeuil

Elle a fait l’Ecole de danse de l’Opéra de Paris, a été prof de français puis s’est plongée dans l’écriture (1). Avec son mari, artiste plasticien reconnu, elle s’est expatriée à Rome d’où elle part découvrir le monde en famille et d’où elle anime son site très pratique "avec-mes-enfants.fr"

"Le livre des merveilles" de Marco Polo

On aime : 
 Une version abrégée du "livre des merveilles" de Marco Polo

Mythe et icône de tous les voyageurs. Tout le monde sait qui est Marco Polo, ce marchand, parti de Venise jusqu’en Chine, mais personne ne le connaît vraiment et très peu de gens ont lu son livre. Son livre ? Savez-vous que ce n’est pas lui qui l’a écrit mais un certain Rusticello, un compagnon de captivité originaire de Pise ? Savez-vous aussi que ce livre a été écrit en français (le français d’oil plus précisément) et non en italien ? 

« L’Auberge du sixième bonheur » : une anglaise découvre la Chine

On aime : 
Le jeune Ingrid Bergman colle à l'image de la missionnaire anglaise héroïque en Chine

Voyageuse rétro mais héroïque. Ce film du réalisateur canadien Mark Robson de la fin des années cinquante a eu du succès. Il raconte l’histoire véridique d’une domestique anglaise qui devient une missionnaire anglicane en Chine dans les années 1930, Gladys Alward. « Chacun sent où est sa place, pour moi c’est en Chine », avait-elle affirmé malgré le scepticisme condescendant de son entourage.