• Suivez-nous

    Stay
  • Stay
  • Visitez
  • Contribuez

    Vous êtes le bienvenu pour raconter votre voyage ou apporter un commentaire, Pensez à vous inscrire ou à vous connecter si vous êtes déjà inscrit.

    Stay
  • Destinations
    Stay
  • Thèmes

"Lucky" de Claudia Tagbo

On aime : 
Claudia Tagbo à l'affiche du Théâtre de la Gaîté Montparnasse

Voyage au pays de la chance. Claudia Tagbobo, fille de Bobo 1er, boboïse grave. Bobo (1) elle-même, elle se moque des bobos que forcément elle connaît bien. Elle roule dans la farine ces nombrilistes intrinsèques. Logique, dit-elle, elle préfère l’humour blanc des noirs à l’humour noir des blancs. Les bobos de cette queen des bobos ne font donc pas de mal. Ils font même du bien parce que j’ai ri toute la soirée.

J’ai été secoué de transes de rire devant ses répliques, son rythme, ses chansons, ses grimaces, son énergie communicative, ses contorsions et gesticulations, devant les interpellations de son public qu’elle ne laisse jamais tranquille, cruellement mais gentiment. Normal direz-vous au théâtre de la Gaîté ! Elle invite chaque spectateur à s’aimer lui-même, car comment aimer les autres si on ne s’aime pas soi-même ? Elle se montre donc individualiste comme une vraie bobo, avec sa phobie des bactéries et sa fringale addictive de Kinder surprise.

Les bobos parisiens ne connaissent pas encore l’alloko et l’attiéké, qui appartiennent à son héritage à elle. En fait, Claudia se dit américaine dans sa tête, française dans son ventre et africaine dans son corps. Son spectacle est un hymne au métissage : nous sommes tous des métis, que nous soyons blancs, noir, ou quelque part dans le nuancier intermédiaire, caramel ou brou de noix. Cette comédienne comique est en réalité, quelque part, philosophe de l’universalité. Une notion intimement liée aux voyages.

Car elle a pris des ailes et décollé vers la poésie. Si elle a de la chance, c’est qu’elle a été la chercher. Elle pousse d’ailleurs aussi son public à aller la chercher, cette chance. Elle invite ses spectateurs à dire, puis crier, puis hurler « j’ai de la chance ». « Ca y est, dit-elle, la chance vous a entendus. Elle est déjà au numéro 2 de la rue de la Gaîté (3). Continuez, elle approche au numéro 14. N’arrêtez pas. Ca y est, elle arrive au 26. Elle entre, elle est là ».

Je me disais en l’écoutant qu’on avait de la chance d’être dans une démocratie qui nous permet de rire. Puissent les électeurs se souvenir de cette chance ! A défaut d’un vrai voyage à l’étranger, allez donc faire un voyage de décontraction au théâtre de la Gaîté avec cette chanceuse !

(1)Pour mémoire « bobo » est la contraction de « bourgeois bohème »

(2)« Lucky » de Claudia Tagbo au théâtre de la Gaîté Montparnasse, 26 rue de la Gaîté, 75014 Paris jusqu’au 7 mai 2017

(3)Encore elle ! 

Destinations concernées: 

Nos partenaires voyages

Location de vacances: Muchosol